Le Zéro déchet : comment je fais ?

Ravie de vous revoir ici, aujourd’hui je vous explique comment j’ai réduit mes déchets avec juste une dose d’investissement !

ZERO déchet ? Really ?

Non, le but de la manoeuvre est de s’en rapprocher en diminuant la quantité de déchet que l’on produit. L’atteindre parait impossible, soyons honnêtes et attaquons nous à du réalisable pour une meilleure réussite 🙂

Le Zéro déchet en plus d’être écologique, c’est vraiment économique !

Mes trucs

Que les choses soient claires dès le début, je suis loin d’être un modèle ! Je ne suis pas encore totalement investie dans cette tâche clairement surmontable. Donc ce que j’ai mis en place est vraiment accessible.

On est parti pour une liste d’astuces !

Beauté

Le gant démaquillant

Gant démaquillant

Est-ce que j’ai besoin de vous le présenter ? … Oui ? Bon je vous renvoie donc à l’article que j’avais écrit sur le sujet : Gant démaquillant, l’essayer c’est l’adopter !

 Bye bye les cotons pour se démaquiller !!

Malheureusement, j’utilise toujours des cotons … Pour l’application du tonique, j’utilise de l’hydrolat de rose (pour calmer la peau et prévenir son vieillissement), de menthe poivrée (pour l’acné) ou d’hamamélis  (pour les rougeurs et peaux mixtes/grasses). Je vous invite à adopter cette étape sur le champ entre votre nettoyant et votre crème hydratante. Prenez-les bio et surtout pas des eaux « aromatisées » !!! Mais on s’éloigne du sujet 😉

Si un lecteur a une idée pour remplacer le coton ici qu’il nous en fasse part dans les commentaires !!

[EDIT du 18/10/2017] Poyau nous livre dans les commentaires son petit truc pour se débarrasser des cotons quand on se vaporise d’hydrolat : s’essuyer avec une serviette ! C’est pas bête, il faut juste veiller à en avoir en stock pour s’essuyer toujours avec une partie propre 🙂
Et puis sinon c’est vrai qu’il existe des cotons en tissu réutilisable 🙂

Les cosmétiques fait maison

Là il est question de mettre un peu la main à la pâte et d’accepter d’en foutre plein la salle de bain ! Le but n’est pas de vous donner des recettes, le web et les bouquins en regorgent, juste de vous inciter à en faire 🙂

Je veux surtout parler des masques, soins, exfoliants pour le visage, les cheveux, les cuisses, les pieds, bref le corps à base d’ingrédients de votre cuisine (huile, miel, yaourt, aloe vera, oeuf, …). Leur efficacité n’est plus à démontrer, c’est économique et écologique ! J’écris actuellement cet article avec 2/3 gouttes de miel sur mes quelques cicatrices d’acné 🙂 (et j’ai pas trouvé meilleur cicatrisant !)

J’ai dit que je ne vous donnerai pas de recette MAIS ok je vous dis juste mon astuce après chaque shampoing : je me rince les cheveux à l’eau comme d’habitude et puis je mets un fond de vinaigre de cidre de pomme dans une boite type tupperware haute de 50cl environ, je rempli le reste avec de l’eau et je me mets ça sur mes cheveux pour enlever le calcaire de l’eau et les résidus de shampoing, ça assainit le cuir chevelu qui régraisse moins vite et ça fait briller les cheveux 🙂 (et l’odeur ne reste pas !!)

Vous pouvez aussi faire vos propres shampoings ! Mais je ne suis pas la mieux placée pour vous en parler 😉

 Adieu les emballages !

Savons solides

Les savons solides, ça tout le monde connait ! Mais pourquoi on utilise des savons liquides au fait ?

Dans ma douche j’ai un gel douche mais il va bien finir par disparaître !

Savons solides

Un savon au lait d’anesse et le fameux savon Caolion

Pour une toilette au gant ou juste pour le lavage des mains j’utilise une barre de savon bien normale et pour nettoyer mon visage j’utilise le fabuleux savon Caolion, un des meilleurs nettoyant visage au monde (là vous sentez l’exagération un peu). Il y aura peut-être un article dessus, qui sait ? 🙂

 Je trouve que ça fait vraiment la différence, plus d’emballage (ou beaucoup moins) et une durée de vie beaucoup beaucoup plus longue !

Les protections hygiéniques

Non là non, vous n’avez plus d’excuses !!

Les trucs pas bien : protège-slips jetables, serviettes hygiéniques jetables et tampons.

Les trucs bien : protège-slips lavables, serviettes hygiéniques lavables et coupe menstruelle/cup… Et aussi culotte de règle et le flux instinctif libre ! (oui oui)

Serviettes et protège-slips lavables

Les alternatives sont nombreuses maintenant, je vous ai déjà parlé Des serviettes hygiéniques … en coton (et protège slips), je n’ai jamais essayé la coupe menstruelle mais je me suis commandé des culottes de règles de la marque THINX, je vous en parle prochainement, ça a l’air d’en jeter !! (mais on est ok pour ce « jeter » là)

 Les règles c’est pas sale mais l’industrie du jetable nous fait salir notre belle planète :/

La cuisine

Là encore il y a des efforts à fournir et pleins de solutions à apporter à notre surproduction de déchets !

Essuie-tout et lingettes

Aaah difficile de changer ses habitudes, hein ?

Notre ami le « sopalin » (ou la facilité) n’est pas irremplaçable 🙂 si vous l’utilisez pour vous essuyer, pensez plutôt à vous laver/rincer les mains à l’eau ou tout simplement à utiliser des serviettes de table, oui oui cette chose bien pratique a quitté notre quotidien mais encore une fois : pourquoi ?
Pour le reste des emplois ou bien l’utilisation des lingettes, je pense que tout est faisable armé d’une éponge et d’un torchon ou lavette, non ? 🙂

Parfois on a juste besoin d’un petit morceau d’essuie-tout, pas d’une feuille complète alors coupez-là tout simplement !!

Un morceau d'essuie-tout !

Je sais que vous pouvez le faire, j’ai encore quelques rouleaux d’essuie-tout et un vieux paquet de lingettes à utiliser mais je vous livre mon secret en exclusivité toute relative : les rendre volontairement difficilement accessible !

Essuie-tout caché !

Un essuie-tout est caché dans cette photo 🙂

Un autre tip pour votre dernier paquet de lingettes qui sèchent, fermez le bien et stockez le à l’envers comme ça le paquet est bien fermé et produit ne s’évapore pas, en plus la première lingette est toujours imbibée !! Fini les lingettes sèchent qu’on jette avant même leur utilisation

 Allez on vide les placards, on fait de la place !!

Et les mouchoirs dans tout ça ?

Pardon ? Oui vous avez bien lu, les mouchoirs ! Beurk.

On en jette, en jette et en rejette ! Mais vous vous souvenez de l’époque où on ne faisait pas ça ? Oui ? Non ? Oui ? Mais bien sûr les mouchoirs en tissu 🙂

 À la machine avec le reste !

Les éponges

On en consomme en grande quantité, surtout si vous avez dit adieu à votre essuie-tout et lingettes 🙂

Alors comment s’en sortir ?

La réponse tient en un mot : Tawashi ! Le tawashi est une éponge japonaise faite à partir de vos chaussettes trouées, voilà, qui dit mieux ?

Il vous faut un poil de matos, je vous renvoie donc vers ce tuto.

Un autre petit truc c’est d’adopter une brosse pour la vaisselle !! (avec un manche en bois hein)
Ça remplace le côté vert de l’éponge conventionnelle quand on passe au tawashi 🙂

 Au revoir les éponges qui se déchiquettent !

Sac pour fruits et légumes

Les sacs en plastique ont disparu récemment et ça c’est le top ! Il reste quand même toujours les sacs pour les fruits et légumes, ils ont aussi changé leur composition pour être plus respectueux de l’environnement mais on peut faire mieux 🙂

Ça m’arrive souvent de ne pas prendre de sac pour les poivrons, chou-fleur ou avocats par exemple (comme on fait avec le concombre), je les mets dans mon sac de courses avec le reste ou dans le chariot/panier. C’est pratique quand la pesée se fait en caisse et qu’on a peu de légumes/fruits du même genre, c’est pas cool pour la caissière mais en général j’achète une unité ou je passe en caisse automatique 🙂

Sinon, il y a toujours moyen de faire ses propres sacs en tissu ou en filet ou d’en acheter 🙂

Une dernière chose : ayez toujours un petit sac pliable dans votre sac à main/dos ! C’est ultra pratique pour tout et n’importe quoi, c’est léger et ça ne prend pas de place du tout 🙂

 Plastic free !!

Le vrac

Acheter en vrac, ça c’est chouette ! Légumes secs, céréales, oléagineux, épices, bonbons, thé et café, fruits secs, croquettes et litière … Tout ça sans emballage jetable c’est possible et ça se conserve bien dans des bocaux en verre et ça fait plus joli 🙂

Adhérer à une AMAP, acheter aux producteurs du coin directement peuvent aussi être de bonnes solutions.

 Renseignez-vous près de chez vous !

Compostage

[EDIT du 18/10/2017] Oui oui j’ai oublié de parler de compostage parce que ça coulait de source pour moi haha
Mais pour réduire ses déchets c’est quand même un grand pas !
Je ne le fais pas personnellement, parce que j’y pense pas et j’ai pas de jardin non plus, mais je vous y encourage 🙂

Film alimentaire et aluminium

Ça c’est moche ! En fait on a déjà (presque) tout ce qu’il faut chez nous pour éviter d’avoir recours au film alimentaire ou à l’alu… ça s’appelle des boîtes/plats ;D

Sérieusement s’acheter des boîtes/plats en verre avec couvercle c’est quand même mieux que du jetable. Ou mettre tout simplement une assiette sur un saladier pour le fermer 🙂

Sinon, il y a toujours moyen de créer son film alimentaire en tissu ou d’en acheter comme moi. J’ai passé commande sur Bee’s wrap, ça demande juste un entretien doux (lavage à l’eau froide sans frotter pour ne pas enlever la pellicule de cire) 😉

Film alimentaire lavable

 Salut les rouleaux !

Les produits d’entretien de la maison

Alors là c’est pas du tout mon rayon !

Il est possible de faire soi-même sa lessive, ses produits pour nettoyer le sol ou encore le produit vaisselle et les pastille pour le lave-vaisselle. J’ai acheté du savon de Marseille, j’ai du bicarbonate de soude et du vinaigre blanc, y a plus qu’à comme on dit !

Vinaigre d'alcool blanc, savon de Marseille et bicarbonate de soude

Ce qu’est le fun c’est qu’on peut mettre les huiles essentiels qu’on veut 🙂

 À tester !!

Électronique, électroménager, électrocardiogramme (ok c’était pour voir si vous suiviez toujours)

Il n’y a vraiment pas de miracle … L’idée ici c’est de faire attention à ce qu’on achète en terme de qualité et d’impact écologique, d’en prendre soin et de tenter de les faire réparer au lieu de jeter si c’est possible !

Quand ça fonctionne toujours mais qu’on veut s’en séparer, vaut mieux quand même le revendre ou le donner. Il y a moyen de faire de belles affaires dans l’occasion 🙂

Et enfin

Concernant les fringues, j’ai envie de dire que c’est pas jetable. Si on veut se séparer de vêtements qui ne nous plaisent plus, on les donne ou on les vend s’ils ont une grande valeur ou qu’on ne se sent pas de les donner. Par contre si un vêtement est mort, troué, tâché, … là c’est la mine d’or ! Si si, ça peut devenir un tawashi ou un sac à patate ou un tote bag ou que sais-je !

 Éviter de jeter c’est aussi prendre soin de ses affaires ou les recycler 🙂

Merci de nous avoir lu, partagez avec nous vos trucs et astuces en commentaire (je les ajouterai à l’article :))